La naissance de place Wilson à Toulouse
Noirigat de Tolosa

Au début du 20ème siècle, le centre du square est doté d’un monument érigé à la gloire de Pierre Goudouli, poète occitan du 17e siècle, grand défenseur de la langue occitane, « Noirigat de Tolosa, me plai de mantener son lengatge bèl », « Nourri de Toulouse, il me plait de maintenir sa grande langue ». A cette époque, plusieurs œuvres commémorant les gloires locales sont commandées à des artistes célèbres. C’est Alexandre Falguière, peintre et sculpteur né à Toulouse, ayant réalisé entre autres le Vainqueur au combat de coqs du jardin du Grand Rond, qui conçoit la sculpture de Pierre Goudouli.

L’œuvre en marbre sera installée au milieu d’un bassin circulaire placé au centre du square. Le poète y trône, assis sur un rocher, la main gauche sur un livre, son chapeau posé à sa droite. A ses pieds, sa muse (il se pourrait que ce soit la Garonne) est allongée, elle appuie un bras sur une jarre d’où s’écoule l’eau de la fontaine. La citation mentionnée dans le paragraphe précédent est gravée à l’arrière du monument. La sculpture est orientée face aux allées Lafayette.

Crédit Photo: Archives de Toulouse 9Fi473 – Statue de Pierre Goudouli vers 1900

 

Hervé Marcé
Vidéaste & documentariste depuis 1988 —