Série x10 billets
La naissance de place Wilson à Toulouse

Presque 200 ans pour que l’une des plus belles places de Toulouse sorte de terre, mais pourquoi tout ce temps ?

 

Cette place est un lieu important de la ville. Elle est située à quelques centaines de mètres de sa voisine plus connue : la place du capitole.
Son jardin, sa statue de Pierre Goudouli, son architecture, ses rues commerçantes, sa station de métro accueillant les deux lignes toulousaines, en font un passage extrêmement important pour bon nombre de Toulousains et un endroit extrêmement animé.

Les deux grandes places de Toulouse naissent à la même époque et ont le même créateur. Mais l’avènement de la place Wilson qui s’est aussi appelé, place Villeneuve, place Napoléon, place d’Angoulême, place Lafayette, n’a pas été un « long fleuve tranquille ». L’histoire de sa construction commence avant la révolution pour se terminer sous le Second Empire.
Près de deux siècles, pour voir la place prendre forme  !

Un événement

Cette histoire commence par une acquisition immobilière. La Mutuelle du Rempart, née en 1922, allait pour la première fois de son histoire devenir propriétaire de ses murs. Elle arrivait place Wilson, dans l’immeuble qui avait accueilli des décennies auparavant un haut lieu de la gastronomie toulousaine : le restaurant « La Frégate » du groupe Fernandez.

J’arrive dans cette aventure avec une proposition de créer une Web-série pour raconter la transformation de ce lieu. Il est prévu un an de travaux, il est important de partager avec tous les Toulousains souvent nostalgiques du passé glorieux du bâtiment cette nouvelle destination. Cette web-série est l’opportunité pour la Mutuelle de communiquer sur son arrivée dans ce lieu riche d’histoires.
Pour la mutuelle j’ai d’abord raconté l’histoire de la transformation du lieu à travers de 25 épisodes.
Pendant des mois je montre cette transformation. Je mets les pieds dans le béton liquide lors du coulage des premières chapes, je vois la structure métallique supportant le nouveau plancher se monter. Le chantier progresse dans les étages, la couverture est rénovée, les aménagements se mettent en place, la mutuelle s’installe. Je relate ces quelques moments particuliers tels que ce jour où le changement d’une poutre maîtresse ne doit pas rater, sous peine de voir le bâtiment s’écrouler avec les ouvriers dessous. Ou encore ce coulage de béton sur un plancher bois qui est le plafond du restaurant situé en dessous. Les clients mangent, il n’est pas question de mettre des étais dans le restaurant ou de voir couler du béton dans les assiettes. L’étaiement se fait donc avec une technique particulière par le dessus avec des sangles.

Sur le chantier je ne me contente pas de filmer, je prends également un grand nombre de photos. Je propose à la mutuelle de les réunir dans un fascicule pour garder une trace des travaux. Au fur et à mesure des échanges le projet s’affine et devient plus important. Nous allons raconter l’histoire de cette transformation, mêlée à l’histoire du lieu et de la mutuelle, ce sera un livre et un film.

Je me mets donc en quête de l’Histoire de l’immeuble et de cette grande place toulousaine sur laquelle trône la statue du poète occitan Pierre Goudouli.

Une enquête

Pour commencer cette enquête, je cherche qui sont ces personnages représentés sur la place. En particulier Pierre Goudouli dont la statue, entourée de jets d’eau dans son bassin, constitue le point central de la place. Ce poète occitan du 17e siècle, ami de Molière, était un grand défenseur de la langue occitane et amoureux de Toulouse. De ce fait, au début du film réalisé pour la Mutuelle du Rempart, Pierre Goudouli prend la parole, par la voix d’Éric Fraj, auteur-compositeur occitan, afin de nous faire entendre l’un de ces poèmes à la gloire de Toulouse. Eric Fraj composera également la Bande Originale du film.

Mes investigations se poursuivent ensuite à la bibliothèque du patrimoine de Toulouse afin de reconstituer l’histoire de cette place. Un petit fascicule écrit en 1932 me dévoile celle-ci. Je découvre que cette histoire est pleine de rebondissements et péripéties, un beau storytelling !

Après la place c’est l’histoire de l’immeuble que je cherche à reconstituer. Je rencontre les héritiers Fernandez et l’ancien chef cuisinier de la « Frégate ». Ils me livreront leurs témoignages pour le film.

Pour finir mes recherches, je m’intéresse au passé de la Mutuelle, plus de 90 ans d’existence à raconter. C’est l’occasion pour moi de remonter le film de l’histoire au travers des procès-verbaux d’assemblée générale, des documents de communication. C’est aussi la rencontre avec d’anciennes employées, parties à la retraite, qui me font part de quelques anecdotes. La Mutuelle du Rempart c’est aussi des valeurs issues du mouvement mutualiste dont les prémices remontent à plusieurs centaines d’années. Il me faut donc rechercher comment sont nés ces premiers groupements dans un but de solidarité face aux imprévus de la vie.

Toutes ces histoires mêlées constitueront un récit qui sera porté à l’écran au travers d’un film documentaire, et à l’écrit dans un livre dont nous livrons ci-dessous la partie consacrée à l’histoire de la place Wilson.

Traversons les siècles à la découverte de la place Wilson.