La naissance de place Wilson à Toulouse
Le théâtre s’installe

 

Le 8 juillet 1837, près du carrefour Lafayette, le Théâtre des Variétés ouvre ses portes, Il deviendra le cinéma des variétés lors de l’arrivée du cinéma parlant, en 1976 c’est UGC qui s’installe. Le 2 juillet 2019 l’UGC ferme définitivement ses portes, le bâtiment va connaitre un nouveau destin.

En 1837, Joseph Antoine François Arnoux maire de Toulouse estime que « le théâtre a un double but : d’un côté inspirer le goût et le sentiment des belles œuvres littéraires (…) de l’autre (…) satisfaire ce besoin, cette avidité de spectacles inhérente à la nature humaine (…). En un mot : éclairer, moraliser et amuser le peuple ». Le Théâtre du Capitole, qui existe depuis de nombreuses années, est consacré à l’opéra. La vocation artistique du Théâtre des Variétés est différente, il est consacré au vaudeville. C’est un théâtre populaire, les places y sont moitié moins chères qu’au Capitole. Et en réalité, c’est la facilité qu’il « présentait pour la surveillance de la population des ouvriers et des étudiants si turbulents d’ordinaire » (dixit le maire), qui a incité la municipalité à ouvrir ce théâtre. Le Théâtre des Variétés est donc censé empêcher la fréquentation des cafés, cabarets et « autres lieux d’une moralité suspecte » (toujours dixit le maire), notamment le dimanche. Chaque jour de la semaine, la place reste un lieu de passage et de brassage intense.

Crédit Photo: Archives Municipales de Toulouse – 9Fi1936

 

 

Hervé Marcé
Vidéaste & documentariste depuis 1988 —