Newsletter
Spin doctor ?

Depuis quelque temps je vous parle de storytelling politique, ou comment le pouvoir des histoires amène des femmes ou des hommes à des postes de responsabilité. Cette utilisation du storytelling en politique est, comme je le précisais dans un post précédent, née avec Ronald Reagan, car il était le premier président à gouverner avec des anecdotes. C’est ce que dit Christain Salmon dans son livre « Storytelling : La machine à fabriquer des histoires et à formater les esprits ».

Présidents et conseillers

Un prédécesseur du 40e président d’états unis était également connu pour  utiliser le pouvoir de l’histoire. J.F. Kennedy mêla vie personnelle à vie publique, il commence la peopolisation de la vie politique. Il n’hésite pas à se mettre en scène avec sa famille. Il n’avait peut-être pas de spin doctor – ces personnes dont la profession est d’influencer l’opinion publique sur la personnalité et les faits et gestes d’un homme politique par des techniques de communication- mais certaines de ses phrases sont restées à la postérité.

  • Ich bin ein Berliner en 1963 pour les quinze ans du blocus de Berlin
  • We choose to go to the Moon en 1962 à Houston
  • Ou encore « Je suis l’homme qui accompagne Jacqueline Kennedy à Paris ».
    Devant le succès de Jacky Kennedy lors du voyage officiel à Paris en 1961.

Les spin doctors sont donc ces gens de l’ombre qui mettent en œuvre le storytelling des hommes et des femmes politiques. En France, François Mitterrand se fait accompagner de Jacques Séguéla, Jacques Attali, Jacques Pihan et Gérard Colé.

Une série TV pour découvrir ces conseillers

Le rôle de ces conseillers est bien montré dans la série Borgen. Cette série danoise raconte l’accession de Birgitte Nyborg au poste de Premier ministre au royaume du Danemark et son parcours fait de compromission politique et de la difficulté de mêler vie publique et vie privée. Dans toute la série, elle est accompagnée de son spin doctor Kasper Jull.

Dans cette vidéo on voit Kasper Jull se réfère au conseiller en communication de JF Kennedy et utilise les éléments du discours d’intronisation du 35e président des États-Unis pour arriver à ses fins, qui sont ici toutes personnelles.

https://www.youtube.com/watch?v=DMkpOo-MCtc

Mais les spin doctors ne font pas tout, quelques fois les femmes et les hommes politiques s’affranchissent des discours écrits pour mettre de la sincérité dans leur discours. Ainsi, au tout début la saison 1 de Borgen, Brigitte Nyborg parle d’elle, de ce quelle ressent en tant que femme.

https://www.youtube.com/watch?v=Y3eLn3JHcjw

 

 

Un discours pour faire un président

Cette fois il ne s’agit plus d’une fiction. En 2004 le sénateur de l’Illinois prend la parole au début de la convention démocrate. Pour la plupart des personnes présentes, il s’agit d’un illustre inconnu, 4 ans plus tard cet homme prendra ses fonctions dans le bureau ovale.
Barack Obama, dans son discours, mêle son histoire personnelle, ses origines à l’histoire de l’Amérique: «  mon histoire est une partie de la grande histoire de l’Amérique ».

https://www.youtube.com/watch?v=OFPwDe22CoY&amp

Testez le pouvoir de l’histoire.

Par ces différents exemples, nous voyons que cette puissance de l’histoire amène une visibilité à des personnes qui accèdent ainsi des rôles importants.
Vous aussi utilisez cette puissance de l’histoire pour promouvoir votre entreprise, votre territoire et vos produits.

Créons ensemble cette histoire inoubliable pour accroître votre visibilité.

 

Hervé Marcé
Vidéaste & documentariste depuis 1988 —